Windows Mobile aurait-il pu s'imposer devant Android ? Oui, d'après Bill Gates

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 14045
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56

Windows Mobile aurait-il pu s'imposer devant Android ? Oui, d'après Bill Gates

Message par chtimi054 » ven. 8 nov. 2019 07:40

Windows Mobile aurait-il pu s'imposer devant Android ? Oui, d'après Bill Gates

Qui pointe les enquêtes antitrust contre Microsoft comme frein à la conquête de la filière smartphones

Que l’on dise que Microsoft a échoué à imposer un système d’exploitation dans la filière des smartphones n’est pas nouveau. Il y a seulement que Bill Gates se trouve obligé de formuler un avis sur le sujet de temps à autre, ce qui lui redonne un coup de neuf. Interrogé par Andrew Ross Sorkin lors de la DealBook Conference du New York Times, il s’est à nouveau penché sur ce thème.

Les raisons d’un échec

De façon brossée, Bill Gates est d’avis que Windows Mobile aurait pu s’imposer comme système d’exploitation le plus utilisé dans la filière des smartphones devant Android. Mais le constat est là : Android (racheté par Google en 2005 pour un chèque de 50 millions de dollars) se taille la part du lion en termes de parts de marché des OS pour plateformes mobiles. D’après Bill Gates, les choses se présentent ainsi pour un certain nombre de raisons.

Il pointe en premier les enquêtes antitrust du département de la justice US comme frein à la conquête de la filière des smartphones. « Il ne fait aucun doute que les procédures antitrust ont joué contre Microsoft sinon nous aurions été plus concentrés sur la création d'un système d'exploitation pour smartphones et donc au lieu d'utiliser Android aujourd'hui, vous utiliseriez Windows Mobile. Sans les enquêtes anticoncurrentielles, nous étions si proches, mais à cause d’elles, j’étais trop distrait et voilà où nous en sommes », a-t-il déclaré. En d’autres termes, ce sont les enquêtes antitrust qui ont détourné l’attention de la firme du secteur porteur de la téléphonie mobile.

Il y a dix ans, Motorola lançait sa gamme Droid de smartphones. Windows Mobile aurait pu être le système d’exploitation sur ces appareils, mais au final c’est Android qui a fait l’objet d’adoption sur ces plateformes matérielles. Dans sa récente sortie, Bill Gates revient revient sur un contrat manqué avec Motorola à la même période sans toutefois faire mention expresse de la gamme Droid. C’est toutefois le signe que l’adoption de Windows Mobile par Motorola à cette période aurait pu avoir d’excellentes répercussions sur l’aura de Windows Mobile à l’échelle globale.



Il y a deux ans, Joe Belfiore – vice-président de Microsoft responsable des systèmes d'exploitation – a en quelque sorte officialisé la fin de l’aventure Microsoft dans la filière des smartphones. Son propos avait laissé filtrer les raisons additionnelles de l’échec de Windows Mobile. Au centre de son développement : le manque d’applications pour l’OS mobile de Microsoft que l’on peut voir comme une conséquence de la « distraction » de Microsoft.

« Nous avons vraiment essayé d'encourager les développeurs d'applications. Nous avons payé de l'argent... écrit des applications pour eux, mais le nombre d'utilisateurs est trop faible pour que la plupart des entreprises investissent [dans la plateforme] », déclarait-il alors.

Image

Dans un entretien accordé à Village Global, une société de capital-risque, le cofondateur de Microsoft a, à mi-parcours de l’année qui va à son terme affirmé : « Dans le monde des logiciels et en particulier dans celui des plateformes, les règles du winner-take-all s’appliquent. Ainsi, ma plus grande erreur a été la mauvaise gestion du secteur de la téléphonie mobile qui a conduit Microsoft à ne pas faire ce qu'Android est aujourd’hui. Android est la plateforme standard pour les téléphones non Apple. Il aurait été naturel pour Microsoft de gagner. Nous y étions déjà avec de nombreuses applications, peut-être 90% du total, et nous étions sur la bonne voie pour mener à bien la mission. Il y avait de la place pour créer et gérer une plateforme mobile de 400 milliards de dollars, chiffre qui aurait été attribué à Microsoft et non à Google ».

Microsoft est pourtant dans le secteur des smartphones avant Apple et Google, ce, depuis le lancement de Windows Mobile par la société en 2003. Après le lancement du premier iPhone et l’avancement d’Android, Microsoft a toutefois été très lent à réagir aux propositions des concurrents, ne publiant une version « moderne » de son système d’exploitation qu’en 2010 avec Windows Phone. Pour cette raison en particulier, Microsoft n’a jamais réussi à rattraper Apple ou Google en termes de fonctionnalités et de distribution. Même l’acquisition de Nokia n’y a rien changé.

Windows Mobile est encore quelque peu présent, mais plus pour longtemps

Windows Mobile poursuit son bout de chemin sur les appareils compatibles au travers de Windows 10 Mobile lancé en 2015. La prise en charge de cette dernière mouture est prévue pour le décembre 2019. Dans un document d’assistance dédié à cette version et publié en début d’année, la firme de Redmond conseille désormais aux utilisateurs actuels de son OS Mobile de passer à Android ou iOS. Donc, plus d’assistance gratuite, de mises à jour de sécurité ou de correctifs pour Windows 10 Mobile. En d’autres termes, c’est l’abandon du système d’exploitation qui fait suite à l’arrêt de la prise en charge des Windows Phone en juillet 2017 et à la fin du développement de Windows 10 Mobile.

merci à Developpez.com
Image

Répondre