Huawei présente la première puce tout-en-un 5G,

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 13378
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56

Huawei présente la première puce tout-en-un 5G,

Message par chtimi054 » jeu. 12 sept. 2019 07:21

Huawei présente la première puce tout-en-un 5G,
Qui peut être ajoutée à un appareil afin d'activer la 5G

La 5G est la cinquième génération de la technologie cellulaire. Elle est conçue pour augmenter la vitesse, réduire la latence et améliorer la flexibilité des services sans fil. La technologie 5G a une vitesse de pointe théorique de 20 Gbps, alors que la vitesse de pointe de 4G n’est que de 1 Gbps. Les opérateurs chinois n'ont visiblement pas de temps à perdre, à commencer par Huawei Technologies, qui dévoile en prélude au lancement de son nouveau smartphone Mate 30, un processeur intégrant un modem 5G, baptisé Kirin 990, que le fabricant chinois présente comme le premier du genre au monde.

Image

Le Kirin 990 5G arrive avec plein de promesses. Il se distingue particulièrement dans trois domaines : l’autonomie, le réseau et le traitement photo. Le numéro deux mondial des smartphones, qui fait face à des sanctions américaines et pourrait être privé du système d’exploitation Android et des applications de Google, filiale d’Alphabet, estime que le Kirin 990 est supérieur aux produits proposés par Qualcomm et Samsung. « C’est le modem 5G le plus puissant au monde », a déclaré Richard Yu, directeur de la division grand public de Huawei, lors du salon IFA de l’électronique à Berlin.

Détails techniques : Kirin 990 (4G) et Kirin 990 5G

Le Kirin 990 contient plus de 10 milliards de transistors et permet de télécharger des données à une vitesse théorique de 2,3 gigabits par seconde. Huawei prévoit de l’utiliser uniquement dans ses smartphones. Le Mate 30, dont le lancement est prévu le 19 septembre, devrait être le premier produit majeur de Huawei depuis que les États-Unis ont placé le groupe chinois sur une liste noire lui interdisant d’acheter des technologies d’origine américaine. Dans la course effrénée à la 5G que se livrent les Etats, la Chine a un temps d’avance sur les grandes puissances. Le déploiement de l'internet mobile ultra-rapide, la 5G, pourrait commencer dès la fin de l'année dans certains pays.

Plutôt que d’offrir une solution unique aux deux marchés (fanatiques et sceptiques) qui se présentent à la 5G, Huawei opte pour une stratégie à deux versions du Kirin 990. Ces versions porteront officiellement le nom de Kirin 990 et Kirin 990 5G. Avec la même configuration de base, même support de caméra, même mémoire, même stockage, les deux versions sont à peu près identiques. Cependant, il existe des différences, telles que les performances de l’unité de traitement neurologique (NPU) et les fréquences principales.

L’un des éléments clés du Kirin 990 5G est son utilisation du TSMC’s 7FF+ avec EUV, ce qui lui permet d'avoir une taille de matrice plus petite. Il fait plus de 100 mm2, ce qui représente une différence de 74,13 mm2 sur le Kirin 980 (TSMC 7 nm) et de 96,72 mm2 sur le Kirin 970 (TSMC 10 nm). La version 4G mesure environ 90 mm2 avec deux milliards de transistors de moins que le kirin 990 5G. La configuration des cœurs sur les deux processeurs est identique : deux cœurs A76 haute fréquence, deux cœurs A76 moyenne fréquence et quatre cœurs A55 plus efficaces. Cependant, les fréquences des 990 5G et 990 4G sont légèrement différentes. En plus de l’implémentation du modem 5G, le plus gros changement sur le Kirin 990 sera l’unité de traitement neurologique.

Image

Huawei n'a finalement pas donné beaucoup de détails sur le nouveau modem 5G, ni sur les mises à jour du design 4G. l'entreprise s’est abstenu de citer des chiffres dans un délai raisonnable. Huawei a un événement de presse à Munich le 19 septembre, où le Mate 30 et Mate 30 Pro sont annoncés et probablement un modèle 5G également, qui pourrait peut-être être le Pro 5G.

Technologie 5G et risques pour la santé

Alors que les effets du réseau mobile sur la santé publique préoccupent, une étude réalisée par l'association américaine des opérateurs de télécommunications montre que, dans cette course technologique, c'est la Chine qui est la plus avancée devant la Corée du Sud puis les États-Unis. Les pays européens comme la France, l'Allemagne ou le Royaume-Uni arrivent derrière. Lorsque la santé de la population est en jeu, la technologie passe au second plan. L’année dernière par exemple, le conseil municipal d’une petite ville de Californie, proche de San Francisco, s’était prononcé à l’unanimité en la faveur de l’interdiction d’installation d’antennes 5G dans les zones d’habitations pour des raisons de santé publique.

« Une catastrophe sanitaire en devenir. » C’est ainsi que la 5G est présentée par certains opposants. En cours d’expérimentation dans différentes villes françaises, la technologie 5G pour devrait supplanter la 4G dans les années à venir. Mais à mesure que l’on s’approche de son déploiement, des voix de plus en plus nombreuses de scientifiques et de militants se font entendre. Comme la 4G avant elle et les ondes téléphoniques en général, la 5G comporterait des risques pour la santé. Sauf que ces accusations reposent sur des argumentaires bien fragiles.

merci à Developpez.com
Image

Répondre