Santé et réseaux : la 5G ne présente pas de risque supplémentaire

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 13106
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56

Santé et réseaux : la 5G ne présente pas de risque supplémentaire

Message par chtimi054 » ven. 16 août 2019 07:14

Santé et réseaux : la 5G ne présente pas de risque supplémentaire

Image

La Commission fédérale des communications, une institution US, a présenté son rapport sur les risques de santé liés aux réseaux et a abordé la question des réseaux 5G.

Il n'y a pas d'inquiétude à avoir sur la santé relative aux communications avec des smartphones, qu'ils soient anciens ou nouveaux. C'est en résumé le message transmis par la Federal Communications Commission, en charge des télécommunications aux USA. Cela inclut la 5G.

Comme le rapporte Cnet.com l'agence des télécoms américaine a étudié pendant six ans l'effet des expositions aux réseaux, qu'il s'agisse du Wifi via les routeurs, des smartphones ou des antennes. C'est cette même agence qui fixe, en collaboration avec la Food and Drug Administration et d'autres organisations les limites de fréquences. Tous se sont accordés pour conserver les limites actuellement en place.

Selon eux les preuves scientifiques actuelles ne permettent pas de démontrer un effet néfaste sur la santé humaine tant qu'elles restent dans les limites définies actuellement. Leur point de vue était très attendue notamment concernant la nouvelle technologie de communication de cinquième génération 5G qui se déploie actuellement un peu partout à travers le monde. Pour eux, du point de vue de la santé, la 5G n'est pas différente de la 4G ou de la 3G. D'autre part les fréquences de la 5G, bien que différentes, restent compatibles avec les règles existantes en matière d'exposition aux radio-fréquences.

Les craintes soulevées par la 5G tiennent à l'utilisation de fréquences différentes mais aussi au fait que cela nécessitera le déploiement de nouvelles antennes plus petites et discrètes mais proches des lieux d'habitation. En France, selon la feuille de route du gouvernement, le déploiement dans les grandes villes devrait commencer en 2020.

merci à CLUBIC
Image

Répondre