Des éditeurs indépendants de jeux vidéo demandent aux joueurs de pirater leurs jeux

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 12725
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56

Des éditeurs indépendants de jeux vidéo demandent aux joueurs de pirater leurs jeux

Message par chtimi054 » jeu. 11 juil. 2019 07:52

Des éditeurs indépendants de jeux vidéo demandent aux joueurs de pirater leurs jeux
Au lieu de se les procurer auprès des revendeurs de clés

G2A est un fournisseur de clés de jeux vidéo qui mène la vie dure aux éditeurs. En effet, au fil des ans, G2A a acquis la réputation de permettre la revente de clés de jeux vidéo. Les utilisateurs achètent en gros des clés de jeux sur des territoires moins chers et les vendent à profit sur des marchés plus coûteux, sans qu'aucune part de chaque vente ne revienne au développeur d'origine. Il s’agit là d’un problème grave pour les éditeurs et il serait si grave que certains d’entre eux en sont arrivés à déclarer qu'il serait même préférable que les joueurs piratent leurs jeux plutôt que d'acheter des codes de déverrouillage à prix réduit auprès des revendeurs de clés.

Mike Rose, fondateur de l'éditeur indépendant No More Robots, a été le premier à le déclarer et ce fut après qu’il ait constaté que G2A avait payé pour des annonces sponsorisées (publicités) sur Google. De ce fait, toute personne cherchant des jeux tels que Descenders (publié par le cabinet de Rose) verra d’abord les liens G2A. Dans un tweet, il fait savoir que les développeurs ne font aucun profit sur les jeux lorsque les clients les achètent via des publicités.

Image

Plusieurs autres développeurs ont par la suite, fait des sorties sur Twitter pour aller dans le même sens que Rose. C’est le cas de Rami Ismail qui déclare : « Si vous ne pouvez pas vous permettre ou si vous ne voulez pas acheter nos jeux au plein tarif, veuillez les pirater plutôt que de les acheter chez un revendeur de clés ».

Image

Ce n’est pas la première fois que se produit ce genre de chose spécifiquement à propos de G2A. Il y a quelques années, un autre studio de jeu indépendant est allé jusqu'à mettre son jeu sur The Pirate Bay, lui-même, juste pour éviter que de l'argent ne parvienne à G2A. Pour sa part, G2A a déclaré que la plupart des clés sur son marché étaient vendues par des grossistes qui avaient acheté de grandes quantités directement auprès d'éditeurs à un prix réduit. En effet, les développeurs de jeux donnent régulièrement des clés Steam gratuites ou à vil prix à des influenceurs et à d’autres personnes dans l’espoir de promouvoir le jeu sur Internet. Certains de ces influenceurs font ensuite demi-tour et revendent ces clés sur le marché de G2A.

Le fournisseur G2A fait néanmoins savoir qu’il supprimera les vendeurs frauduleux et émettra même des remboursements équivalant à 10 fois la somme perdue, aux développeurs qui peuvent prouver que les clés vendues ont été obtenues par des moyens frauduleux, tout en fournissant les données personnelles de ces vendeurs aux autorités compétentes. G2A affirme ne pas faire cela parce qu’il serait responsable, mais parce qu’il veut enfin mettre fin aux accusations qui pèsent sur lui.

merci à Developpez.com
Image

Répondre