Microsoft annonce silencieusement la sortie de Windows Server 2022

Découvrez ici toute l'actualité sur le système d'exploitation de Microsoft.
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 20034
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56
    Windows 10 Firefox
A remercié : 11 fois
A été remercié : 24 fois

Microsoft annonce silencieusement la sortie de Windows Server 2022

Message par chtimi054 »

Microsoft annonce silencieusement la sortie de Windows Server 2022 qui bénéficie d'un support à long terme
D'un renforcement de la sécurité avec Secured-core et de plusieurs nouvelles fonctionnalités

Alors que de nombreux utilisateurs et entreprises ont les regards rivés sur la sortie de Windows 11 prévue dans le mois d’octobre prochain, Microsoft a annoncé sans grand bruit la disponibilité de la version grand public de Windows Server 2022. Dans cette version, Microsoft met en avant des améliorations majeures.

D’ores et déjà, les utilisateurs des versions 2016 et 2019 vont devoir composer dans cette nouvelle version de Windows Server avec un seul canal de publication principal disponible pour le support de mises à jour et c’est le canal de maintenance à long terme (Long Time Servicing Channel abrégé LTSC en anglais). Dans les versions 2016 et 2019 de Windows Server, deux canaux de publication principaux sont disponibles, à savoir le canal de maintenance à long terme et le canal semi-annuel. Le canal de maintenance à long terme (LTSC) offre une option à plus long terme axée sur la stabilité, et peut être installé avec les options d’installation Server Core ou Server with Desktop Experience, tandis que le canal semi-annuel (abrégé SAC en anglais) fournit des versions plus fréquentes permettant aux clients de profiter plus rapidement des nouvelles fonctionnalités du système d’exploitation, en se concentrant sur les conteneurs et les microservices. Chaque version de ce canal est prise en charge pendant 18 mois à compter de la version initiale.

Avec Windows Server 2022, vous aurez droit uniquement au canal de maintenance à long terme. Avec ce canal, une nouvelle version majeure de Windows Server est publiée tous les 2-3 ans. En outre, les utilisateurs ont droit à 5 ans de support standard et 5 ans de support étendu. Cela signifie que la fin du support pour Windows Server 2022 est prévue pour le 13 octobre 2026 et la fin du support étendu est prévue pour le 14 octobre 2031.

Toutefois, si vous tenez impérativement à avoir des mises de fonctionnalités aussi rapidement qu’avec le canal SAC, vous allez devoir passer à Azure Stack HCI qui est un nouveau système d’exploitation d’infrastructure hyperconvergente (HCI) livré sous forme de service Azure fournissant les dernières mises à jour en matière de sécurité, de performances et de fonctionnalités telles que Azure Kubernetes Service. Par ailleurs, il est bon de savoir que les fonctionnalités introduites dans le canal semi-annuel sont intégrées dans la version du canal de maintenance à long terme de Windows Server.

Au-delà du support de maintenance qui a changé, cette dernière version de Windows Server apporte plusieurs améliorations axées sur trois thèmes qui sont : la sécurité, l’intégration et la gestion hybrides Azure et enfin la plateforme d’applications.

La sécurité d’abord et avant tout

Au niveau de la sécurité, Microsoft rapporte que les nouvelles capacités de sécurité de Windows Server 2022 combinent d’autres capacités de sécurité de Windows Server dans plusieurs domaines pour fournir une protection de défense en profondeur contre les menaces avancées. Plus en détail, nous avons par exemple le serveur Secured-core qui donne des protections utiles contre les attaques sophistiquées et peut fournir une assurance accrue lors du traitement des données critiques dans certains des secteurs les plus sensibles. Il repose sur trois piliers clés : une sécurité simplifiée, une protection avancée et une défense préventive.

Pour ce qui concerne la sécurité simplifiée, Microsoft avance que lorsque vous faites l’acquisition du matériel destiné à exécuter Secured-core, la compatibilité du matériel, des micrologiciels ainsi que des pilotes avec les exigences de cette fonctionnalité permet de configurer facilement les systèmes Windows Server dans le Centre d’administration Windows et d’activer facilement les fonctionnalités de Secured-core. Pour la protection avancée, Microsoft souligne que les serveurs Secured-core utilisent au maximum les capacités du matériel, du micrologiciel et du système d’exploitation pour fournir une protection contre les menaces actuelles et futures. Les protections activées par un serveur Secured-core visent à créer une plateforme sécurisée pour les applications et les données critiques utilisées sur ce serveur. La fonctionnalité Secured-core couvre les domaines suivants :

Racine de confiance matérielle ;
protection du micrologiciel ;
sécurité basée sur la virtualisation.


Enfin, au niveau de défense préventive, l’équipe de Windows Server 2022 soutient que l’activation de la fonctionnalité Secured-core permet de se défendre de manière proactive et de perturber de nombreux chemins que les attaquants peuvent utiliser pour exploiter un système. Cet ensemble de défenses permet également aux équipes informatiques et SecOps de mieux utiliser leur temps dans les nombreux domaines qui nécessitent leur attention, ajoute l’équipe de Windows Server 2022.

En dehors de ces fonctionnalités de sécurité, nous avons également :

les protocoles HTTPS et TLS 1.3 qui sont désormais activés par défaut sur Windows Server 2022 ;
la prise en charge des suites cryptographiques AES-256-GCM et AES-256-CCM pour le chiffrement et la signature SMB ;
a prise en charge du contrôle granulaire du chiffrement et de la signature des communications de stockage intranœud par les clusters de basculement Windows Server pour les volumes partagés de cluster et la couche du bus de stockage ;
l’accession de manière sécurisée et fiable aux données des serveurs de fichiers Edge exécutés dans Azure par les utilisateurs et les applications en utilisant SMB sur QUIC avec TLS 1.3.
Image Des fonctionnalités qui vous feront aimer Windows Server 2022

Avec les fonctionnalités hybrides de Windows Server 2022, les entreprises et les individus pourront accroître leur efficacité et leur agilité, défend Microsoft. En effet, avec les serveurs compatibles Azure Arc, vous avez le choix entre les serveurs Windows sur site et les serveurs multicloud Azure. Par ailleurs, vu que la gestion a été calquée sur le modèle de gestion des machines virtuelles Azure natives, il sera désormais plus facile de gérer ces serveurs.

Avec les améliorations apportées au Centre d’administration, il sera plus facile d’avoir l’état actuel des fonctionnalités Secured-core et éventuellement de les activer. Enfin, Microsoft fait mention du fait que la gestion des mises à jour a été améliorée dans le Centre d’administration. En effet, avec la fonctionnalité Hotpatch qui est désormais prise en charge dans Windows Server 2022, il est maintenant possible d’utiliser une nouvelle manière pour installer les mises à jour sur les nouvelles machines virtuelles de Windows Server Edition Azure. Cela ne requiert pas de redémarrage après l’installation.

Quelques améliorations pour la plateforme d’applications

Dans Windows Server 2022, plusieurs améliorations ont été ajoutées au niveau de la plateforme pour les conteneurs Windows. Ce sont entre autres :

des améliorations pour la compatibilité des applications et l’expérience Windows Container avec Kubernetes ;
la réduction de la taille de l’image du conteneur Windows jusqu’à 40 %, ce qui permet un démarrage 30 % plus rapide et de meilleures performances ;
la possibilité d’exécuter des applications qui dépendent d’Azure Active Directory avec des comptes de services managés de groupe sans que le domaine rejoigne l’hôte du conteneur ;
la prise en charge de Microsoft Distributed Transaction Control (MSDTC) et Microsoft Message Queuing (MSMQ) ;
la prise en charge des conteneurs de processus hôte pour la configuration des nœuds, IPv6 et la mise en œuvre cohérente de la politique de réseau avec Calico ;
la mise à jour de Windows Admin Center pour faciliter la conteneurisation des applications .NET
etc.


À côté de ces améliorations liées à la plateforme d’applications, l’on a également diverses autres améliorations comme :

La prise en charge de la virtualisation imbriquée à l’aide de processeurs AMD. La virtualisation imbriquée est une fonctionnalité qui permet d’exécuter Hyper-V à l’intérieur d’une machine virtuelle (VM) Hyper-V ;
la disponibilité du cache du bus pour les serveurs autonomes ;
la possibilité de régler la vitesse de réparation du stockage par l’utilisateur ;
la possibilité de compresser des fichiers lors de leur transfert sur le réseau en s’appuyant sur l’amélioration apportée au SMB.


Windows Server 2022 est disponible depuis le 18 août dans le volume Licensing Service Center en version standard, Datacenter et Datacenter Azure Edition. Pour ceux qui souhaitent les tester, Microsoft a mis à la disposition du public des versions d’évaluation de 180 jours. Toutefois, seules les éditions Datacenter et Standard sont disponibles au format ISO. De ces deux implémentations, l’édition Datacenter est la plus complète et comprend les nouvelles fonctionnalités spécifiques au centre de données (machines virtuelles protégées, espaces de stockage directs et mise en réseau définie par logiciel) en plus de la virtualisation illimitée des serveurs. En dehors de l’ISO, vous pouvez également tester Windows Server 2022 dans Azure ou via l’abonnement Visual Studio.

merci à Developpez.com
Image
Répondre