7 hackers sur 10 avouent pirater leurs victimes pour le plaisir d'être défiés, selon une étude

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 17400
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56

7 hackers sur 10 avouent pirater leurs victimes pour le plaisir d'être défiés, selon une étude

Message par chtimi054 »

7 hackers sur 10 avouent pirater leurs victimes pour le plaisir d'être défiés, selon une étude
Image

Bien qu'important, l'argent n'est pas forcément ce qui motive le plus les pirates informatiques. Leur esprit de compétition est encore plus fort.

On se demande souvent ce qui peut motiver un hacker à pirater un site internet, une messagerie électronique, une API ou autre. La data étant valorisée à une certaine hauteur sur le dark web aujourd'hui, on pourrait penser que c'est avant tout l'argent qui fait le bonheur des hackers. Mais non, quelque chose parvient à les motiver davantage : le plaisir d'être challengés, d'être défiés, comme le confirme une étude menée par le média spécialisé américain Finbold. Une motivation peut-être encore plus dangereuse que celle liée à l'argent.

Les pirates préfèrent s'amuser

Selon l'enquête Finbold réalisée auprès de 3 150 répondants issus de 120 pays, 68% des pirates lancent des attaques informatiques dans le but d'être défiés. C'est, nous le disions, la principale motivation des hackers.

Gagner de l'argent est l'une des priorités pour seulement 53% des pirates. 51% d'entre eux voient aussi l'aspect ludique du piratage informatique, de l'apprentissage des astuces et des techniques. 49% des répondants indiquent avoir déjà lancé des attaques « juste pour d'amuser ».

Si on en apprend un peu plus sur les motivations des hackers, l'étude fait aussi ressortir un aspect intéressant de la « profession ». Bien que les techniques restent les mêmes au fil des époques (social engineering, phishing, attaque DDoS, introduction de malwares etc.), l'activité est sujette à un réel turnover. On apprend que seuls 5% des pirates informatiques se livrent à cette activité depuis plus de 15 ans, une minorité. 20% des hackers piratent depuis trois à cinq ans, et 30% depuis un à deux ans.

Les sites web, ces cibles idéales

On sait donc que le profil type du hacker en 2020 est d'être dans le jeu depuis peu et qu'il affectionne avant tout le challenge et l'adrénaline que lui procure son activité. Mais quelles sont ses cibles de choix ? Finbold révèle, sans grande surprise cette fois, que les pirates ciblent des sites web dans la grande majorité des cas (71%). Les API ne sont concernées que par 7% des attaques, suivies par Android Mobile, avec 4% des assauts.

Ce qui rend les pirates innovants et souvent imparables, c'est leur capacité à s'adapter aux nouveaux usages et aux nouvelles technologies. Ainsi, ils sont de plus en plus nombreux à solliciter l'intelligence artificielle pour se jouer des systèmes de sécurité informatique existants. De même qu'ils essaieront de se jouer du réseau 5G, qui créera certaines vulnérabilités notamment dans l'environnement IoT, avec un boulevard pour des attaques par déni de service.


merci à CLUBIC
Image

Répondre