ByteDance propose de céder TikTok US

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 17186
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56

ByteDance propose de céder TikTok US

Message par chtimi054 »

ByteDance propose de céder TikTok US suite aux menaces de Donald Trump d'interdire l'application aux États-Unis,
L"avenir de TikTok est de plus en plus incertain dans le pays

La fin de semaine a été mouvementée chez TikTok, le réseau social soupçonné par Washington de partager des données personnelles d'utilisateurs avec Pékin. En effet, les tensions entre les deux parties ont franchi un nouveau palier depuis vendredi, date à laquelle Donald Trump avait menacé de bannir TikTok aux États-Unis. Suite à cette annonce, ByteDance, le créateur de l'application, a proposé de céder TikTok US afin de sauver un accord avec la Maison-Blanche. De nombreuses entreprises se sont déjà manifestées pour un éventuel rachat, dont Microsoft qui a déjà engagé des discussions.
Image Donald Trump veut bannir TikTok aux États-Unis

Le conflit a commencé en décembre 2019, quand la Cour fédérale de Californie a accusé le réseau social d'avoir transféré des données privées d'utilisateurs à des serveurs en Chine. De plus, ByteDance est soupçonné par Washington de partager ces données avec Pékin. Récemment, Mike Pompeo, le secrétaire d'État américain, avait laissé entendre que son gouvernement pourrait suivre l'exemple de l'Inde. En effet, l'Inde a interdit TikTok en juin dans le cadre d'une purge des applications chinoises. Le gouvernement indien avait alors évoqué un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens.

Dans une lettre dévoilée cette semaine, un groupe de sénateurs républicains avait demandé à l'administration Trump de mettre en œuvre des actions le plus rapidement possible. Ils accusent TikTok de censurer certains contenus et redoutent que le Parti communiste chinois se serve de son contrôle sur l'application « pour déformer ou manipuler les discours politiques afin de semer la discorde parmi les Américains et d'obtenir le résultat électoral qu'il escompte ». D'ailleurs, des utilisateurs de l'application ont affirmé qu'ils ont en partie « saboté » le meeting de Donald Trump de Tulsa, en réservant des places en ligne sans avoir l'intention de s'y rendre.

Ce vendredi, le président américain a déclaré : « Nous observons TikTok. Nous pourrions interdire TikTok. Nous pourrions faire d'autres choses ». Selon des sources proches du dossier, Washington pourrait contraindre ByteDance à céder ses activités aux États-Unis. D'ailleurs, l'entreprise chinoise a déjà reçu des offres de ses actionnaires, Sequoia et General Atlantic, pour la cession d'une majorité des parts de TikTok qui valoriserait l'application à une cinquantaine de milliards de dollars. Microsoft aurait également engagé des discussions exploratoires en vue d'un rachat.

Quelques heures plus tard, Donald Trump a annoncé qu'il allait interdire TikTok aux États-Unis et qu'il signerait un document le lendemain. Cette récente annonce fait suite à d'intenses négociations dans la journée entre la Maison-Blanche, ByteDance, Microsoft et les autres candidats à la reprise.

Suite à ces annonces, ByteDance propose de céder TikTok US et Microsoft est en première ligne

Suite à ces déclarations en cascade de Donald Trump, ByteDance a proposé de céder complètement les activités américaines du réseau social pour tenter de sauver un accord avec Washington, d'après deux sources proches du dossier. Auparavant, ByteDance avait voulu conserver une participation minoritaire dans TikTok US, une proposition refusée par la Maison-Blanche.

Ces sources précisent que Microsoft reprendrait TikTok US et ByteDance sortirait ainsi complètement du capital. Toutefois, certains investisseurs de ByteDance basés sur le sol américain pourraient prendre des participations minoritaires.

De plus, la nouvelle proposition de ByteDance prévoit que Microsoft soit en charge de la protection de toutes les données d'utilisateurs aux États-Unis. Une autre entreprise américaine, autre que Microsoft, pourrait ainsi reprendre TikTok US.

De son côté, la directrice générale américaine de TikTok, Vanessa Pappas, tente de rassurer les utilisateurs américains. « Je veux dire merci aux millions d’Américains qui utilisent TikTok chaque jour et apportent leur créativité et leur joie de vivre dans notre quotidien. (…) Nous sommes ici dans la durée. Continuez à faire entendre votre voix et défendons TikTok », a-t-elle affirmé.

De son côté, Kevin Mayer, le patron de TikTok, a déclaré : « Nous ne sommes pas politiques, nous n’acceptons pas de publicité politique et nous n’avons pas d’agenda. Notre seul objectif est de rester une plateforme animée et dynamique appréciée de tous ».

merci à Developpez.com
Image

Répondre