Cookies : la Cnil clôture l'injonction contre Amazon mais ne lâche par la pression

Pour savoir tout ce qu'il se passe sur la toile
Répondre
Avatar du membre
chtimi054
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 19650
Enregistré le : ven. 26 juil. 2013 06:56
    Windows 10 Firefox
A été remercié : 4 fois

Cookies : la Cnil clôture l'injonction contre Amazon mais ne lâche par la pression

Message par chtimi054 »

Cookies : la Cnil clôture l'injonction contre Amazon mais ne lâche par la pression

La Commission nationale de l'informatique et des libertés considère que Amazon a donné une suite favorable à son injonction de fin 2020 en matière d'information sur les cookies. La question du refus des cookies n'est par contre pas tranchée.

En décembre dernier, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a sanctionné Google et Amazon à 100 millions et 35 millions d'euros d'amende pour infraction à la législation sur les cookies.

À partir du moteur de recherche google.fr et du site amazon.fr, la Cnil avait notamment pointé du doigt le dépôt de cookies publicitaires sur les ordinateurs d'utilisateurs sans leur consentement préalable, sans information satisfaisante sur la finalité des cookies et la possibilité de les refuser.

Aujourd'hui, la Cnil annonce avoir clôturé le 8 juillet l'injonction prononcée à l'encontre d'Amazon. Cela avait déjà été le cas concernant Google fin avril. Des mesures satisfaisantes ont été prises pour l'information des personnes à propos des " finalités précises de tous les cookies soumis au consentement " et des " moyens à leur disposition pour les refuser. "
Image Refuser les cookies doit être aussi simple qu'accepter

Pour autant, la Cnil souligne ne pas avoir examiné la conformité du bandeau d'information sur Amazon.fr au regard des nouvelles règles sur les cookies entrées ultérieurement en vigueur, et notamment sur le consentement.

" L'utilisateur doit désormais être en mesure de refuser les cookies aussi facilement qu'il peut les accepter. " La Cnil déclare se réserver " la possibilité de contrôler ces modalités de refus et, si nécessaire, de mobiliser l'ensemble de sa chaîne répressive. "

Une action visant Amazon est donc susceptible d'être une nouvelle fois lancée le cas échéant. Google est dans cette même situation.


merci à GNT
Image
Répondre